Evolution

Ce qui frappe tout d’abord quiconque séjourne ou a séjourné ici sur quelques années, voire un peu plus, c’est la vitesse vertigineuse à laquelle ce pays évolue, se transforme, se métamorphose, tout en conservant ses traditions avec un soin jaloux, pour le meilleur comme pour le pire !

Couchant 1L’innovation en elle-même n’est pas le fort de ces populations de culture musulmane (pour des raisons qui restent encore à élucider, car cela n’a pas toujours été le cas – cf l’age d’or des sciences et techniques que l’empire arabe a connu a partir du huitième siècle jusqu’a son apogée andalouse), mais les technologies nouvelles arrivant en masse des pays industrialisés, telles qu’ordinateurs, téléphones portables, ADSL, rencontrent ici un succès immédiat, voire un engouement qui dépasse de loin ce qu’on observe en occident.. sauf peut-être chez les ados !

Jusqu’au bédouin de Rum qui vit collé à son portable même en plein désert, grimpant les jebels afin de capter le réseau, et lorsque, décidément il est en zone non couverte, on le voit manipuler sa bête des heures durant, avec ses copains, frères et cousins, écoutant les extraits de cassettes ou CD enregistrés, autant de sonneries potentielles ( !), comparant les performances des appareils, rigolant devant les mini-écrans aux vidéo clips comiques piochés ça et là, style la-vache-à-la-danse-de-Saint-Gui, ou le-saoudien-obèse-qui-s’eérase-sur-son-derrière-les-quatre-fers-en-l’air.. de la pure pantalonnade, qui les fait se marrer comme des mômes)…

Et, comme la tradition de séparation des sexes est tenace, surtout dans le sud, le portable et Internet sont vite devenus les instruments plébiscités servant les desseins qu’on devine…

Hommes et femmes, filles et garçons, tous ne vivent que par portable interposé (Internet étant encore peu présent dans les foyers), et c’est un objet idéal dans cette société faussement stricte et en fait très hypocrite : tout devient possible, et l’honneur est sauf… !